Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié par Association Danse à tous les étages

Emergence et origine de l'action « Portraits en mouvement »


Depuis maintenant 10 ans, l’association propose le projet « mise en mouvement »,
en direction des 15-25 ans, afin de favoriser la prise de parole des jeunes dans les
quartiers rennais. Même si le fond du projet n’a pas changé, la forme, elle, oui. Au fur et à
mesure des années, elle s’est adaptée aux besoins des jeunes. En commençant par une
initiation à la danse par la pratique de la capoeira, le projet a ensuite évolué pour proposer un accompagnement professionnel pour des jeunes initiés aux danses Hip Hop, puis il s’est ouvert vers un accompagnement en direction de plusieurs disciplines pour emmener un groupe vers une création commune.

En 2012, le projet « Mise en Mouvement » change d'orientation. Il se dirige vers
l'accompagnement de jeunes en décrochage scolaire et/ou professionnel et parfois sans logement. Le projet se nomme désormais "Portraits en mouvement".

Portraits en mouvement :


Projet artistique avec des jeunes : art, culture et inclusion
De Rennes à Brest, en lien avec la Grande-Bretagne
Le projet « Portraits en mouvement » propose à des jeunes rencontrant des difficultés dans leur parcours d'insertion (scolaire, sociale et professionnelle), d'expérimenter un processus de création artistique innovant, autour de la danse sur le thème du portrait.
Nous pensons que la rencontre avec l'art permet de donner ou de redonner une place aux individus dans la cité par le biais d'une construction collective d'une création artistique. Ce travail artistique contribue au développement personnel des participants en les situant dans une dynamique de réalisation de projets et les prépare à connaître et reconnaître leurs compétences, ainsi que leurs besoins en formation.

Les objectifs :


• Favoriser la remobilisation à travers l’engagement des jeunes dans un projet
chorégraphique et collectif
• Favoriser la construction d’un projet socio-professionnel et/ou la perspective d'une
formation
• Permettre le transfert de compétences, savoir être et savoir-faire dans la vie scolaire
et/ou professionnelle
• Permettre la reconnaissance et la valorisation des compétences de chacun (notamment
l'apprentissage de la langue)
• Travailler sur l’image et la représentation de soi et le rapport à l'autre grâce à l'échange
(interculturalité)
• Permettre la découverte du milieu artistique et culturel par la pratique et le regard. Découverte d'une culture étrangère


Includance, projet Interreg IV A - Bretagne (France) / Plymouth (Angleterre)


Interreg IV A France (Manche) - Angleterre est un programme européen qui a pour
objectif de favoriser l'émergence entre les parties françaises et anglaises d'un espace de
citoyenneté commune, du sentiment d'appartenance à un espace transfrontalier et d'une
identité spécifique.


Il est vrai que la France et l'Angleterre ont des conceptions différentes au sujet de la
place de la création artistique dans le domaine de l’inclusion sociale. Mais partant du constat que la création chorégraphique participe à la construction, l’épanouissement,
l’émancipation des personnes, Danse à tous les étages et Attik ont souhaité construire
ensemble un micro-projet transfrontalier, nommé Includance. Celui-ci vise à expérimenter
un partenariat solide entre une structure anglaise et une structure française pour favoriser
les échanges franco-britanniques de jeunes en rupture scolaire et/ou professionnelle ainsi
que les échanges d'acteurs sociaux et culturels.
Parce que le problème du décrochage scolaire dépasse les frontières, le projet
Includance propose un dispositif social et culturel innovant avec des jeunes français et
anglais en situation de décrochage scolaire et/ou professionnel, encadrés par des artistes
professionnels, accompagnés par des travailleurs sociaux et dont le parcours sera évalué
par une équipe de sociologues. Ce projet rejoint ainsi un des objectifs majeurs de
l'Europe: la lutte contre le décrochage scolaire.


Objectifs


• Accompagner les jeunes
• Favoriser l’inclusion sociale des jeunes
• Interroger les points de vue sur les pratiques professionnelles
• Partager les méthodes de travail
• Évaluer et repenser les outils
• Harmoniser les pratiques professionnelles artistiques dans le champ de l’insertion
sociale et professionnelle

Le public concerné


Une douzaine de jeunes par ville âgés de 16 à 25 ans suivis par des structures d'accompagnement en charge de l'insertion professionnelle.


La Mise en œuvre


A - L'ACTION SOCIALE ET ARTISTIQUE : Portraits en mouvement


Ce projet innovant tente de lever les freins qui bloquent la réussite scolaire et le
parcours vers l’emploi, à travers un processus de création chorégraphique autour du
thème du portrait, réalisé conjointement en France et en Angleterre.

L'action est constituée de 3 temps principaux : des temps de création artistique, des temps
d’échanges, des temps d'accompagnement socioprofessionnel.


1/ Temps de création artistique et de représentations publiques :


Le travail chorégraphique apporte et met en avant des éléments de savoir être, à travers
l’apprentissage de fondamentaux tels que la conscience de l’espace, du temps, du poids,
des énergies. Ce processus de création permet également aux jeunes décrocheurs de
travailler sur la construction de confiance en soi, d’être force de propositions et de
valoriser leur créativité.
Lors des temps d'échanges, une restitution du travail sera effectuée en public. La
présentation sur scène est importante, puisqu’elle amène une reconnaissance du travail
réalisé, elle apporte une confiance en soi et une valorisation des savoirs et pratiques. Ce
sont ces compétences que les jeunes pourront réutilisés dans leur quotidien, les aidant
ainsi à mieux s'intégrer socialement et professionnellement.

→ Les ateliers sont ouverts et libres. Ils peuvent accueillir jusqu'à une douzaine de jeunes
par villes. Le chorégraphe Gaël Sesboüé proposera un travail sur les fondamentaux de la
danse contemporaine.
De Mars à juillet, à Brest, 13 ateliers de 2 heures (1 fois par semaine en dehors des
vacances scolaires), encadrés par un chorégraphe professionnel, Gaël Sesboüé.
Le lundi, de 16h à 18h, au Quartz.

→ Les échanges transfrontaliers
Deux échanges transfrontaliers seront proposés à 20 participants : 6 Brestois, 6 Rennais,
8 jeunes de Plymouth. Les jeunes qui ont suivi les ateliers et qui le souhaiteront pourront
s'inscrire aux deux échanges.

Le premier aura lieu à Brest, en France, du 22 au 27 avril, entre les jeunes Français et
Anglais. Les jeunes réaliseront un travail en commun qui aboutira à une étape de travail présentée au Mac Orlan.

Animation d'ateliers par l'ensemble des chorégraphes (Gaël Sesboüé de Brest, Catherine
Le Grand de Rennes et deux chorégraphes anglais) pendant 5 jours avec le groupe de Brest et celui de Plymouth.

Détails : 4 jours de travail à raison de 2h le matin et 3h l'après-midi (soit 20h d'ateliers),
une répétition générale de 2h et une étape de travail ouverte au public à Brest le vendredi
26 avril. Les Rennais viendront alors à Brest rencontrer les deux autres groupes de jeunes.


Le deuxième échange transfrontalier aura lieu à Plymouth, en Angleterre, du 8 au 13
juillet, entre les jeunes Français et Anglais.

Animation d'ateliers par l'ensemble des chorégraphes pendant 5 jours avec les trois
groupes de jeunes (20 participants) et présentation du spectacle le vendredi.

Détails : 4 jours de répétitions à raison de 3h le matin et 2h l'après-midi (soit 20h
d'ateliers), une répétition générale de 2h et un spectacle ouvert au public à Plymouth.

2/ Les temps d’implication des jeunes participants :


Ce sont des moments favorisant la participation active des jeunes dans le projet. Ainsi,
des temps de parole après les ateliers, des entretiens avec les sociologues, l'alimentation
d'un blog, des visioconférences et une correspondance entre les jeunes, seront au cœur
de ces temps. Ceci favorise la découverte de la culture de l'Autre tout en permettant à
chacun de retrouver sa place dans la société.


3/ Les temps d'accompagnement socioprofessionnel avec les jeunes :


Les jeunes seront orientés sur l’action par des structures en charge de leur
accompagnement socioprofessionnel . A ce titre, ils bénéficieraient d’entretiens individuels
avec leurs référents qui s’appuieraient sur les compétences (savoirs faire, les savoirs être
et les faire savoir) mises en œuvre dans le processus de création pour les transférer dans
la sphère personnelle et/ou professionnelle. Cet accompagnement social travaillera
également sur les freins périphériques qui gênent le parcours d’inclusion. Lors du dernier
entretien, un bilan sera réalisé pour évaluer le parcours et établir des préconisations sur le projet social et/ou professionnel des jeunes.


B - ECHANGE DE PRATIQUES PROFESSIONNELLES


Parallèlement au projet artistique et social pour les jeunes en situation de déscolarisation
et/ou en décrochage professionnel, des travailleurs sociaux et culturels partageront
méthodes de travail et outils afin de réajuster leur façon de travailler en relation avec des
sociologues.

→ La première rencontre interprofessionnelle se produira en mars 2013, à Plymouth (GB).
Pendant une journée, les équipes française et anglaise se rencontreront pour poser les
bases d'une méthodologie commune entre les deux pays, pour les projets d'inclusion
sociale grâce au levier chorégraphique.

Contenu :
• Mise en place des pratiques de travail partagé et définition des règles de base pour
le projet
• Familiarisation de l'équipe avec les outils d’évaluation qui seront employés tout au
long du projet

→ La deuxième rencontre interprofessionnelle sera à Brest, en octobre 2013 :
Il s'agit d'une journée de rencontre ouverte à tous mais s'adressant tout particulièrement
aux professionnels du social, de l'éducation et de la culture, pour évaluer le projet
Includance et envisager sa transférabilité sur d'autres territoires.
Contenu :
• Compte rendu du projet d'expérimentation Includance
• Échange autour des apprentissages auprès d’un large public de structures
travaillant dans le domaine de l'art et du social
• Présentation des résultats de l'étude sociologique


C – UNE ENQUETE SOCIOLOGIQUE


Une étude menée par des sociologues français et anglais permettra d’évaluer l’impact du
projet sur les trajectoires des jeunes. Ces entretiens seront réalisés pendant les échanges
dans les deux pays, en milieu et en fin d'action. Plusieurs outils spécifiques d’évaluation
vont être créés.


Objectifs :
• Réaliser un état des lieux au démarrage du projet, et en fin de parcours, concernant
des aspects tels que l’estime de soi, la confiance en soi, le sentiment de bien être,
la relation à autrui, le rapport aux institutions, le rapport au temps.
• Identifier les compétences développées par les jeunes, et les possibilités de
transfert de ces compétences dans leur trajectoire personnelle, sociale,
professionnelle
• Contribuer à la réflexion partagée sur la mobilisation et l’accompagnement des
jeunes participants
• Créer des outils d'accompagnement et d'évaluation transférables à d'autres
structures sociales